Questions et réponses

Désirs vs besoins véritables

Demandeur : Ma mère m'a dit toujours que je fais de l'ivresse mentale lorsque je parle de mes rêves et désirs. Elle dit que je désire des choses dont je n'ai pas besoin.

Claude : Il faut toujours croire à ce que nous désirons profondément. Et si ces désirs existent, sommeillent en nous, c'est que nous avons besoin de les concrétiser. On dit que nous cessons de nous incarner lorsque nous n'avons plus de désirs (dans le sens que nous avons terminé d'apprendre à travers de nouvelles expériences terrestres).

Demandeur : Je crois fortement à ça.

Claude : Toi seul peux décider de ce que dont tu as besoin et désir pour être heureuse.

Demandeur : Ouin .. Tu as bien raison… Je crois que j'écoute trop les autres.

Claude : Les autres peuvent te dire bien des choses... Si tu commences à croire ce qu'ils disent et à les laisser décider de ta vie, où seras-tu dans quelques années ?

Demandeur : Je ne sais pas mais je vais être mêlée.

Claude : Probablement là où tu ne dois pas être ! Voilà pourquoi il est important de bien identifier ce que tu veux et de tranquillement te fixer de petits buts à atteindre.

Demandeur : J'ai de la difficulté à entendre mon cœur ou ma petite voix pour savoir ce qui est bon pour moi

Claude : J'ai une bonne question pour toi.  Si les circonstances étaient parfaites et que tu avais tout l'argent nécessaire, qu'est-ce que tu voudrais avoir, faire ou être aujourd'hui ?

Demandeur : J'aimerais vivre de mes talents artistiques et avoir ma propre entreprise dans laquelle j'enseignerais aux gens et les aiderais psychologiquement.

Claude : Ok... C'est bien clair comme désirs. Maintenant, est-ce que cela t'aidera à ouvrir ton cœur, à avoir davantage de joie de vivre ?

Demandeur : Oui, beaucoup.

Claude : Est-ce que tes réponses t'aideront à "Être ?" C'est à dire, t'aideront à te sentir épanouie, t'apporteront un bien-être intérieur. ?

Demandeur : Oui... car je sens une chaleur au cœur, du fait de t'en parler. Cela m'apporte de l'enthousiasme et je commencerais tout de suite si je pouvais.

Claude : Alors, tu es en contact avec un besoin véritable. Il suffira pour toi d'aller voir tes peurs qui t'empêchent d'aller de l'avant pour te concrétiser.

Demandeur : Ce qui m'empêche de faire ce que je désire ?

Claude : Oui, ce qui t'empêche de vivre comme tu le voudrais.

Demandeur : Ok mais je comprends aussi qu'il faut faire des efforts.

Claude : En effet. Il faut passer à l'action. Et la chose la plus importante est de toujours conserver nos buts. J'aimerais te citer un exemple d'un désir que j'ai réalisé mais qui c'est transformé avec le temps.

Demandeur : J'aimerais bien. Merci !

Claude : Lorsque j'étais jeune, un de mes désirs était de devenir professeur de français. Je m'imaginais devant une classe en train d'enseigner. Puis le temps a passé et j'avais constamment en moi ce désir d'être devant les gens. Aujourd'hui dans mes ateliers, lorsque je suis devant les gens, je réalise que je comble un besoin véritable. J'agis comme un professeur. (Et j'apprends encore à écrire correctement hé hé !) Tu vois, nous savons déjà étant petit ce que nous voulons faire.

Demandeur : Ouin.. Sauf que moi, petite, j'écoutais plus les désirs des autres que les miens.

Claude : Peu importe, les désirs que tu as aujourd'hui sont bien plus importants que ceux que tu pouvais avoir lorsque tu étais jeune.

Demandeur : Tu crois que je devrais penser à modifier mes désirs ? Puisque rien ne semble fonctionner.

Claude : Non, si ton désir est vraiment ce qui te rendrait heureuse, n'abandonne pas. Je crois plutôt que tu es en train d'apprendre d'autres choses avant de pouvoir faire ce que tu veux. C'est une étape à traverser. Regarde tout ce que tu apprends présentement dans ta vie. Cela a sûrement un rapport avec tes buts.

Demandeur : Je fais des expériences de vie...

Claude : Nous sommes continuellement en train d'expérimenter. Tu verras, tout nous est utile un jour ou l'autre. Ce n'est pas pour rien que tu es là à cet endroit en ce moment. Nous ne perdons jamais rien... Comme je te disais, tout nous est utile. C'est ce qui nous donne l'expérience pour nous emmener là où nous désirons être.

Demandeur : Ouin... mais j'aime trop de choses et je ne peux pas tout faire en même temps. J'aimerais tout apprendre.

Claude : Une vague à la fois... tu verras... Tout s'installe lorsqu'on est prêt à accueillir.

Demandeur : ok

Claude : Tu peux tout connaître mais ne rien savoir !!! Le savoir s'acquiert avec l'expérience.

Demandeur : oui ... j'ai remarqué.

Claude : Connaître s'est comme accumuler plein de données au niveau du mental. Savoir c'est avoir vécu nos connaissances. Tu me suis ?

Demandeur : oui car j'ai plein de connaissance, sur des tonnes de sujet mais intégrer tout ça dans ma vie, c'est autre chose.

Claude : Ce n'est qu'en expérimentant la vie que nous pouvons SAVOIR ce qu'est la vie. Même si nous lisons des tonnes de livres sur la vie, nous n'en saurons pas grand chose à part d'avoir nourri notre intellect.

Demandeur : C'est comme essayer de comprendre l'expérience de quelqu'un et que nous n'avons pas vécu ce qu'il a vécu ?

Claude : Et oui. Étant un homme, je ne pourrai jamais savoir ce qu'est de vivre l'expérience d'un accouchement. Par contre, je sais bien des choses à ce sujet car j'ai accompagné la mère de mes enfants durant ses deux grossesses et durant les accouchements. Tu comprends la différence ?

Demandeur : Oui. C'est clair pour moi. Merci de ton temps Claude !

Claude : Fais confiance à la vie. Elle te donne toujours l'occasion d'apprendre et de pratiquer l'intégration de ce que tu sais. Et ça ne donne pas vraiment grand chose de tout connaître puisque le savoir ne s'acquiert qu'en vivant l'expérience.
 

D'autres questions et réponses...
L'âme et le karma
L'amour véritable
Correct/ Pas correct
Désirs vs besoins véritables
La méditation
La peur
La responsabilité
La victime