Mon parcours
 
 

Bonjour ,

Pour établir un climat de confiance entre toi et moi, je t'offre de lire cette page qui résume le parcours de ma vie. Je ne m'en tiendrai ici qu'à l'essentiel qui m'a conduit vers ce que je suis aujourd'hui.

Bonne lecture!

 

Mon nom est Claude D'Astous et je suis né en 1961 à Ragueneau, dans la province de Québec (Canada). Je suis le dixième d'une famille de douze enfants. J'ai vécu, de ma tendre enfance jusqu'à mon adolescence, dans un petit village non loin de celui où je suis né, soit Chute aux Outardes.

Jusqu'à la fin de mes études collégiales, j'ai demeuré avec mes frères et sœurs pour ensuite déménager pour un travail, dans la province manitobaine où j'ai vécu trois ans dans un contexte anglais. Je suis revenu vivre au Québec en 1980.

Mon père a quitté ce monde de son gré lorsque j'avais 11 ans. Comme tout enfant traumatisé par la mort de son modèle, je me suis noyé dans le tourbillon de la vie, vivant inconsciemment en réaction au deuil auquel je ne voulais pas faire face.

Élevé dans un environnement très peu fortuné et rempli d'insécurité, je me suis taillé une petite place dans la vie. Inconsciemment, je ne voulais pas déranger et me sentais toujours de trop.

J'étais l'enfant fusionnel qui s'oubliait pour autrui. Ayant un besoin constant d'attention et d'amour, ma vie n'était que don de soi pour "être aimé". À force de ne penser qu'aux autres, j'en avais oublié qui j'étais.

Puis j'ai continué à grandir en fuyant à travers les amours, les expériences sexuelles,  les beuveries et quelquefois la drogue. En ces temps-là, fuir était mon seul moyen de survie.

Quelques mois avant la naissance de mon premier enfant, en 1989, mon univers a basculé. À ce moment-là, je ne savais pas du tout ce qui m'arrivait. J'étais pris au piège avec des sentiments de panique, de peur, d'anxiété. Je ne dormais plus. (L'enfant qui allait naître venait réveiller en moi le père que je n'avais pas eu.)

Pendant plusieurs années remplies de moments de désespoir, de découragement, de mises en questions et de crises existentielles, je me suis cherché et posé des tonnes de questions sur la vie et ma raison d'être.

Je m'en suis remis à la pilule antidépressive pour quelques mois en sachant consciemment que je ne règlerais rien sans attaquer le problème en profondeur. J'ai aussi visité plusieurs thérapeutes. Passant de la psychothérapie, au massage, à l'acuponcture, au yoga, et j'en passe, pour réaliser que je n'étais pas une personne dépressive mais aux prises avec l'agoraphobie (peur d'avoir peur).

Pour me guérir de mon agoraphobie, il a fallu que je prenne conscience de la responsabilité de ma vie. C'est-à-dire; D'accepter que tout ce que je vis comme expériences terrestres provient de mes propres choix et décisions (inconscientes ou non), de me donner le droit d'exister, de prendre ma place et de cesser de vouloir être aimé. J'apprends maintenant à développer l'amour véritable envers moi-même et tout ce qui existe dans l'Univers.

En acceptant cette notion, il m'a été de plus en plus facile de vivre mon quotidien tout en cessant d'être la "VICTIME" de ma vie.

Je ne nierai pas le fait que, comme tous le monde, j'ai encore des "problèmes"  à résoudre - que je vois aujourd'hui plutôt comme des pratiques spirituelles - et  que je ne suis pas parfait. Par contre, je vois la vie différemment. Tout ce que je vis fait maintenant partie d'un passage rempli d'expériences pour élever davantage ma conscience.

Ayant amassé plusieurs connaissances dans le domaine de la croissance personnelle avec les années, j'ai animé, ici et là, des conférences ou ateliers dans lesquels j'utilisais mon vécu pour aider les autres.

En 2001, toujours assoiffé de la vie, je me suis inscrit à une formation à Bellefeuille afin d'obtenir un diplôme en relation d'aide. Pour ma propre satisfaction et aussi pour m'approprier des meilleurs outils pour enseigner, je suivi cette formation avec discipline. Avec fierté, j'ai obtenu mes diplômes d'"Intervenant en relation d'aide" (Février 2003) et d'"Animateur/conférencier" (Août 2003).

En Mars 2003, j'ai décidé d'ouvrir un site Internet (www.centredeveil.com, à ce moment-là), sans aucune connaissance de ce qu'était le monde d'Internet ou d'un site Internet. J'ai appris par moi-même à produire tous ce que tu vois sur ce site. Il est évident que je ne connais pas tout, que des erreurs peuvent se glisser. Je suis avant tout, comme toi; un ÊTRE HUMAIN.

J'ai construis ce site afin d'apporter une aide pour tout ceux qui ont de la difficulté à se retrouver dans la jungle de la vie. J'ai pensé à construire cet endroit afin d'aider tous ceux qui n'ont pas les moyens de se payer ou de rencontrer une aide extérieure. Ceux qui ont besoin de réconfort, support et respect.

Aujourd'hui, j'entreprends un beau voyage qui consistera à animer des ateliers et des conférences à une plus grande échelle. En fait, grâce à l'autoédition de mon livre, je m'apprête à sortir de ma région natale pour en faire la promotion et ainsi rencontrer des personnes formidables qui ont à coeur leur développement personnel.

Pour terminer, laisse-moi te remercier pour partager ce site à tous ceux que tu connais et qui sont dans le besoin. Il suffit parfois d'un mot, d'une parole, d'une image, d'une présence, si éloignée soit-elle, pour aider quelqu'un.

J'espère que ce site pourra, en quelques sortes, t'aider à atteindre "la joie d'être".

Claude D'Astous

 
Pour en savoir davantage sur moi, voici une entrevue effectuée le 10 décembre 2013. Tu peux la visualiser en cliquant sur ce lien.