La joie d'Être... En évolution !

Octobre 2013
 
 

Dans cette chronique...

Je t'apprends ce que "évoluer" signifie en te faisant part d'un petit extrait de mon livre intitulé "La joie d'Être". Ce livre sera disponible bientôt. Tu recevras un envoi spécial à cet effet.

Bonne lecture !

 

Tu as sûrement déjà entendu les paroles de certaines personnes disant, d'une autre personne, qu'elle est "mal élevée" lorsque cette dernière agissait d'une façon impoli, malpropre ou contre les normes, les croyances ou les lois en cours ?

En fait, le vrai sens de ce terme ( "mal élevé" ) signifie quelqu'un qui "n'est pas assez élevé en conscience". Sur ce, il ne faut surtout pas en vouloir aux personnes qui ont été en charge de notre élévation de conscience étant jeune, car ces personnes n'ont pas eus les enseignements nécessaires pour pouvoir nous aider à le faire. Ainsi donc, pour la plupart d'entre nous, nous avons été "éduqué" selon les normes et croyances établis par la société et qui proviennent surtout de l'égo: Politesse, savoir-vivre, fausses croyances et superstitions, compétition, culpabilité, etc. Et tout ceci au détriment des valeurs spirituelles, des forces naturelles se référant à l'âme qui habite notre corps.

En ces temps, les énergies sont maintenant installées sur Terre pour nous aider à procéder à une grande élévation de conscience. Ces énergies nous poussent à évoluer. Voici un petit extrait de mon livre concernant la signification du mot « évoluer ». (...) Évoluer ne signifie pas agir selon les normes, dans la notion du bien ou du mal, dans le « correct » ou « le pas correct ». Évoluer, c’est devenir de plus en plus conscient que tu es un être divin, créateur/créatrice de ta vie et cela, en agissant en conséquence. C’est apprendre à s’abandonner à l’intelligence divine en soi. (...)

Évoluer c'est donc "s'élever" en conscience. Tout ce qui existe évolue, à son propre rythme. Malheureusement, la société essai de nous maintenir dans l'inconscience de ce que nous sommes véritablement. Elle tente de nous maintenir dans la peur par l'entremise des médias et des réseaux sociaux. Elle (la peur) nous sépare des autres. Nous nous sentons seul et impuissant. Les dirigeants de ce monde nous divisent, pour mieux régner. La peur nous enlève notre pouvoir personnel de créer, ce qui à comme répercussion de nous rendre esclave et souffrant.

En considérant que, tous ce que nous expérimentons comme souffrance est, en quelque sorte, un signe que « je dois cesser de croire que le pouvoir est extérieur à moi mais qu'il siège plutôt en moi », nous prenons davantage conscience des croyances qui nourrissent nos créations, nous développons notre responsabilité face à celles-ci et apprenons à corriger notre tir afin de nous créer autres choses pour le futur.

Cette nouvelle façon de faire nécessite, évidemment, la prise de conscience de ce que nous entretenons comme croyances ainsi que de leur répercussion dans la création de notre vie. Ceci est la seule façon de s’assurer un futur qui nous dirigera et nous conservera dans la joie d’Être.

Claude D’Astous -La joie d'Être

 Vous pouvez diffuser librement le contenu de cette chronique en ne modifiant aucune partie du texte, en citant le nom de l’auteur ainsi que le site Internet : www.claudedastous.com.

 

Reçois mes chroniques mensuelles directement dans ta boîte de courrier électronique en t'inscrivant à mon infolettre "La joie d'Être". C'est gratuit ! Pour t'abonner, clique ici.

 
Si tu aimerais être avisé à l'avance lorsque j'animerai une activité dans ta région, complète le formulaire de contact disponible en cliquant ici.
 
 

Lire d'autres chroniques de Claude D'Astous